Bienvenue sur le forum de la Compagnie Marchande - Koubak & Co ®
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Andréalphus (Prince-Démon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andréalphus

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : Allée des Ombres - 666 Lune d'Argent

Feuille de personnage
Caste du Personnage:

MessageSujet: Andréalphus (Prince-Démon)   Mer 16 Mar - 6:06

PREAMBULE : La geste des “Tisseurs”

Les Tisseurs constituent une société très secrète : Dans la fastueuse cite de lune d’argent, leur seigneur y a ancré leur quartier general. Nul ne sait cependant où precisement. Cette société est régie par des regles de logique et une discipline mentale contraignantes.
Que font-ils là ? Comment sont-ils arrivés ici ? Nul ne le sait, et pour tous les membres de cette société, il en a toujours été ainsi…
… seul leur seigneur, un prince-démon du nom d’Andréalphus, en connaît la genèse.

Les Tisseurs ne vivent que dans un seul but : contenter l’Empereur en lui offrant des Tapis de Cheveux de soie, destinés à orner, d’après la tradition, son palais, non loin de du lieu-dit Tranquillien. Toute la société repose sur cette simple activité, et les codes, coutumes, structures sociales semblent spécialement créés à cette fin.

Les Tisseurs et leurs familles constituent la base de cette société : le Tisseur, chef de famille, consacre toute sa vie à une oeuvre unique, réalisée à partir des cheveux de sa femme et de sa progéniture, sachant que seuls des cheveux de filles peuvent être utilisés. Cette activité nécessite donc de fonder une famille nombreuse, avec un autre impératif majeur : un Tisseur ne peut avoir qu’un seul fils. S’il en a plus d’un, il doit tuer les nouveaux-nés. Cette coutume atroce fait d’eux des infanticides, mais la Tradition passe avant toute considération personnelle. Un tapis de Cheveux de soie, lors de sa vente, ne peut faire vivre qu’une seule famille, c’est pourquoi un Tisseur ne peut avoir qu’un seul enfant male, il ne pourrait subvenir aux besoins d’un deuxième fils.

Car, encore une fois, la Tradition exige que le Tisseur transmette tout ce qu’il sait à son seul enfant. Lorsque son fils est en âge de prendre femme, le Tisseur décroche l’œuvre de toute sa vie et l’offre à sa progéniture. Son successeur bénéficie du produit de la vente aux marchands impériaux, et le cycle reprend de la même manière avec ses propres enfants.


Dernière édition par Andr&alphus le Mer 16 Mar - 6:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Andréalphus

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : Allée des Ombres - 666 Lune d'Argent

Feuille de personnage
Caste du Personnage:

MessageSujet: Re: Andréalphus (Prince-Démon)   Mer 16 Mar - 6:07


Andrealphus

Depuis des siècles les seigneurs-demon et les anges se disputent les bonnes faveurs des êtres vivants sur les divers univers. Ce frêle équilibre entre la lumière et l’ombre, entre le bien et le mal est le fruit de nombreuses réunions parfois bien ennuyantes ou les seigneurs démons et les anges échangent leurs points de vues ou décident d’envoyer telle ou telle armée attaquer tel univers pour des raisons parfois … bien discutables. C’est le cas en particulier pour les peuples de la terre qui occupent 80% de leur temps.

Parmi les seigneurs démon, il en est un qui est particulièrement lassé de gérer les situations sur terre. Qui en a particulièrement assez de ses humains tellement prévisibles et …peu fiables ! Le seigneur démon Andrealphus estime en effet que son influence sur les hommes présents sur terre n’a plus les effets escomptes. En effet, les hommes, depuis bien longtemps, sont passés maîtres dans l’art de la violence, la manipulation et la traîtrise. Il n’a donc plus rien a leur enseigner et … s’ennuie.

Lors d’un de ses rares contrôle des univers, il s’aperçu qu’un royaume, crée il ya fort longtemps, était peuple d’âmes qui n’avaient pas encore a son goût atteint le paroxysme du vice et de la cruauté : Kirin’Tor. De plus, il avait constate que depuis le début de « l ‘ère de la croisade écarlate », les âmes étaient plus propices au vice et a la vilénie.
Usant de ses capacités de réincarnation, le seigneur démon décida de se rendre en ce royaume pour y étudier ses us et coutumes. Pour ce faire, il décida de prendre les traits d’un bipède dote d’intelligence. Il avait décide que cette fois ci, il serait mâle et aurait des traits plutôt agréables a regarder pour les commun des mortels en ce royaume. Mais aussi, il ne pouvait apparaître sous les traits d’un manant. Il ne pouvait en effet se passer de son actuel standing de vie.
Ainsi, il repéra une contrée isolée et riche en ce royaume et avisa la cite de « lune d’argent ». En cette cite, il repéra un Elfe de sang male quelconque, sans famille, sans attaches, un orphelin, qui depuis sa naissance se laissait mener par les événements du royaume. Sans ambitions, le jeune Elfe de Sang n’avait même pas de nom…. On l’appelait : « He » ou « Toi la ».
Cet hôte était parfait pour le seigneur démon. Un soir, alors que le jeune elfe était assoupi dans une coursive de la cite elfique, il prit possession de son âme et de son corps.
Tout d’abord surpris par le fait d’avoir de si longues oreilles et une peau si blanchâtre, le seigneur démon s’y habitua quand il comprit que la couleur claire de ses yeux ajoutee aux particularités de son anatomie, ne laissait pas les femelles de cette espèce indifférentes :
- Ma foi … je m’en accommoderai bien. Dit-il

Apres quelques heures de promenade dans la cite, il fut abordé par une jeune elfe de sang qui portait une somptueuse robe sombre et dont le déhanché pourrait damner un démon …

- Bonjour bel elfe
- Bonjour …
- Puis je prodiguer sur vous un peu de ma magie … elle vous procurera intelligence plus grande ?
- Heuuuu … oui oui …bien sur… faites
La jeune elfe fit quelques mouvements avec sa baguette puis incanta un sort et hop …. Voilà le notre jeune elfe qui est pourvu d’une vison plus claire des choses.
- Merci bien, dit il
- De rien …. Répliqua t elle, je me nome « Vénuss », continua t elle, en attendant qu’il se présenta à son tour.
- Heuuuu …. Moi je suis « Andréalphus » répliqua t il, en se disant que de toutes façons peu des êtres vivant sur ce royaume connaissaient son existence princière. Et puis … si jamais un d’entre eux faisait le rapprochement, il le traiterait de fou
- Quel ordre servez-vous mon ami ? Moi je sers celui des arcannes comme vous avez pu le constater.
Apres une brève mais malicieuse analyse, le prince-demon se dit que pour faire un pied de nez a ses amis anges, il serait le prince-demon dans la « maison de la lumière » l’oxymore parfait et idéal.
Il s’empressa alors de dire : « ¨prêtre, … je suis dans la sombre prêtrise » dit il en souriant de façon démoniaque.
Revenir en haut Aller en bas
Andréalphus

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : Allée des Ombres - 666 Lune d'Argent

Feuille de personnage
Caste du Personnage:

MessageSujet: Re: Andréalphus (Prince-Démon)   Mer 16 Mar - 6:08

« Voilà » dit le prince-démon, « Une partie du décor est plantée, il ne me reste plus qu’à installer mon pouvoir et a pousser ces êtres au plus loin dans leurs retranchements les plus extrêmes pour parvenir a mes fins : Instaurer chaos, vice et mal sous mon autorité et mon ministère…. »

« Je vais pousser la science de l’ombre dans l’ordre de la lumière a son maximum… et rallier a moi toutes volontés »

Suite a une analyse des comportements de des âmes sur le royaume, il se rendit compte que nombre d’entre eux ne concevaient la vie qu’en groupe, ils appelaient cela des « Guildes ». Il décida de se singulariser par rapport aux autres et de ne point s’inscrire dans une telle démarche … tout au moins pour le moment. Il chercherait a créer sa propre structure, informelle mais vicieuse… « une Geste ».
Un groupe d’êtres complètement dévoues a sa seule personne à sa grandeur soumis a son seul pouvoir de guérison par les sciences de l’ombre. Une geste, qui exigera de ses membres une dîme, un impôt si personnel qu’aucun jamais n’oserait la trahir ou la quitter…
Une dîme qui devra être telle que chacun pourra sans difficultés la fournir. Une dîme, qui devra ensuite etre transformée pour être profitable à son bénéficiaire : c’est décidé, cette dîme sera : des écheveaux de cheveux … il trouvera bien a en faire quelque chose !

… Ainsi, il avait prit la décision de créer la « Geste des Tisseurs »
Revenir en haut Aller en bas
Andréalphus

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : Allée des Ombres - 666 Lune d'Argent

Feuille de personnage
Caste du Personnage:

MessageSujet: Re: Andréalphus (Prince-Démon)   Lun 21 Mar - 21:55

Voyage tridimensionel

Pendant plus de 20 cercles(*), le prince-demon à tout fait pour se confondre dans la foule des manants peuplant la cite de lune d’argent. Pendant 20 cercles, il a durement procédé à l’apprentissage de la connaissance des prières et des soins, faisant mine que plus tard, il serait un fidèle serviteur de la lumière.
Entre temps, son dessein prenait forme, autour de lui, se construisait sa « geste ». Il était désormais a la tête d’un carnet de connaissances non négligeable peuplé a plus de 60% de gente féminine (pour lui fournir les tissages de cheveux). Il avait fait plus ample connaissance avec Venuss qui désormais l’accompagnait dans bon nombre de ses aventures. Mais il trépignait d’impatience. Il avait une envie très grande de rencontrer les autres bipèdes qui peuplaient ce royaume, la bas … bien au de la de lune d’argent.
Il lui fallait aussi d’autres types de cheveux pour passer, enfin, a l’étape une de son plan. Chemin faisant néanmoins, il avait passé de nombreuses heures à etudier avec patience cet art que ces mortels nommaient « couture ». Certes, au début, cela ne fut pas aisé, mais il loua son esprit d’a-propos quand il choisit jadis d’incarner un etre de cette race. En effet, la finesse de leurs traits, leur aisance et habilete naturelle avec leurs doigts lui étaient desormais d’un grand secours.
Quoi qu’il en soit, il savait maintenant coudre des tenues adaptées aux corps de ceux peuplant ce royaume. Certes, ses confections étaient élégantes mais sans prétention. Il se servait des matieres premieres qu’il trouvait de-ci de-là. Puis il eu l’intelligence de meller a ces matiere les echantillons de cheveux qu’il avait collecté. Ainsi, savamment agencés, cette confection prodiguait a ses creations des effets magiques et ainsi ameliorait les capacites si faibles des mortels qui les portaient.
Maintenant, il était temps, temps que commencent réellement ses aventures. Il était temps qu’enfin il transforme ses connaissances au service de l’ombre. Il se rendit donc dans la salle des portails de lune d’argent. Devant le portail l’amenant a la fossoyeuse, vêtu de modestes habits d’un prêtre débutant, n’ayant en poche que quelques pièces d’argent, il se dit qu’il était en effet temps que le royaume de Kirin Tor fasse la connaissance du : Prince-Demon Andréalphus, Prêtre Vaudou Ombre.
… et emprunta le passage tridimensionnel magique pour la cite des morts-vivants.

(*) un « Cercle » correspond à un « cycle d’experience ». Certains pourraient etre tentes de l’associer a une unité de temps, mais cela serait erreur. Le cercle dure … le temps nécessaire pour qu’une experience necessaire et suffisante justifie l’apprentissage de nouvelles connaissances ou de compétences.
Revenir en haut Aller en bas
Andréalphus

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : Allée des Ombres - 666 Lune d'Argent

Feuille de personnage
Caste du Personnage:

MessageSujet: Re: Andréalphus (Prince-Démon)   Mar 29 Mar - 19:45

La fossoyeuse
La Fossoyeuse était une ville bien étrange, après en avoir fait une rapide analyse, le seigneur démon en déduit qu’il devait être bien aisé de s’y perdre sans jamais retrouver son chemin c’est peut etre pour cela qu’elle etait tant aimée des mort-vivants. Elle était conçue sur plus de 3 étages avec des sous bassements non encore explorés… même par les mort-vivants eux mêmes.
Andréalphus fraternisa aisément et rapidement avec les nombreux mort-vivants qui erraient dans la cite. Sûrement un rapport mystique entre la mort et les enfers … qui sait ?
Une population bigarée peuplait la ville. Quelques orcs pavanaient en armure en crachat au sol. Ces fiers guerriers etaient tous en preparation pour une campagne punitive pour la cite d’IronForge, infestée de nains.
D’autres Taurens, des Chamans, eux, meuglaient a tue tete qu’ils recherchaient un pretre pour les aider a prendre possession du monastere ecarlate. Andréalphus fremit : « vivement que je puisse moi aussi aller bouter les pretres ecarlates hors de ce monastere ».
Apres quelque heures a analyser les divers produits fournis par les commercants de la cite, il entama une sortie de la ville et commença son exploration.
Il constata rapidement et avec ravissement que les autres elfes de sang le saluaient presque naturellement et que son aspect physique avait tendance à attirer à lui les elfes de sang femelle. Ceci le conforta…. « Des cheveux tout plein de cheveux de toutes les couleurs pour tisser mes étoffes et m’en faire des robes de prêtre vaudou !! »
La contrée adjacent la cite n’était peuplée que de chiens des enfers bien peu redoutables pour un prêtre au cercle 20. Il décida de s’enfoncer un peu plus au sud pour affronter des dangers plus importants … histoire d’augmenter son expérience au combat.
Chemin faisant, il croisa le sombre donjon d’Ombrecroc où se précipitaient un orc Chaman et un elfe de sang paladin… « plus tard pour cela… ma forme actuelle de sous-etre chétif : elfe de sang ne me permet pas d’affronter de si grand dangers tout seul !!».
Apres quelque lieus, il se trouva nez a nez avec des mages servant la cite de Dalaran. Ces derniers occupaient bien les ¾ du chemin et pavanaient en criant : « Gloire et puissance à Dalaran !! ». Sans même s’écarter de son chemin ces derniers commencèrent a le narguer tout en se moquant de son cercle (seulement 21 a ce moment precis).
Le fiers prince-demon ne pu longtemps tolérer un tel affront. En se concentrant a son maximum il déclencha un sort de châtiment sur chacun d’entre eux. Ces derniers se précipitèrent tous les 3 sur lui. Esquissant un sourire, Andréalphus, dit quelques mots en latin et immédiatement, il fut enveloppé dans une bulle d’énergie que les traits de feu de de glace des mages ne purent transpercer. A son tour, il lança sur chacun d’entre eux, un « mot de pouvoir ». Surpris, les 3 mages se tinrent la tête en même temps tellement la douleur provoquée était intense. Puis ils commencèrent a hurler. L’un d’entre eux essaya de riposter en concentrant une boule de feu entre ses mains, mais se fut peine perdue, il était tellement peu concentré qu’il rata sa cible. Prenant conscience que le danger n’etait pas écarté, Andrealphus dit encore quelques mots en latin et instantanément, ses assaillants ont eu une vision terrible des enfers …. Qui les fit fuir tous les 3 de facon désorganisée. Pendant leur fuite, le prince demon distilla encore quelques sorts de châtiment qui doucement vidèrent les infortunés mages de leur énergie et de leur vie.
« haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa la puissance est mienne !! pas aussi importante que celle des enfers a laquelle je suis habitué, mais cela devrait etre suffisant pour asservir ces bipedes. Et puis… je compte bien apprendre plus de leurs pratiques rudimentaires des choses des ombres et de la magie »
Serrant fortement le baton qu’il avait alors recuperer sur un de ses assailants, il entame un retour au « sepulcre », une base avancée de la horde, non loin du donjon d’omrecroc.
Chemin faisant, il réfléchissait : « il me faut rapidement etablir un camp et cristalliser autour de moi une petite troupe pour commencer … ensuite une armée. Cela ne devrait pas etre bien complexe à mettre en place . Mettons nous en quete …He he he ! »
Revenir en haut Aller en bas
Andréalphus

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : Allée des Ombres - 666 Lune d'Argent

Feuille de personnage
Caste du Personnage:

MessageSujet: Re: Andréalphus (Prince-Démon)   Mer 3 Aoû - 17:00

Une epreuve qui compte

Les cercles se sont ecoules, les uns apres les autres, une bataille a chassé une autre bataille, sur son torse jadis juvenil, Andréalphus peut désormais contempler de nombreuses blessures et cicatrices.


Se tenant fierement au sommet du mont Rochenoire, il fait le bilan de ces 40 cercles ecoulés. De ses ambitions de conquete et de grandeur, il ne reste rien. Tour a tour, jour apres jour, ceux qu’il avait pris pour des alliés s’en sont allés vers des destinées plus remuneratrices. Il est seul désormais, seul face à son destin
Au fil du temps, il a du adapter son comportement, de son éloquence, il ne reste plus rien. Il garde une certaine elegance qui doit etre le fruit de son port altier et de ses manières rafinées.
Certes, il a mené de nombreuses campagnes et fait couler beaucoup de sang… mais c’est avant toutes choses pour s’entrainer et parfaire ses methodes de combat. Jamais, ô grand jamais il n’a cédé a l’appel de la liumiere. Dans toutes les batailles qu’il a mené, il n’a jamais eté « le soigneur ». sa maitrise de l’ombre est desormais quasi parfaite
D’un geste de la main il attrape sa cape. Puis, machinalement, il se met a la carresser. Cette derniere est tres longue et soyeuse, sombre, elle étincelle sous les reflets du soleil. Ses bords sont couleur or. Au centre trone un dessin, de couleur rousse : une Salamandre Ailée surmontée d’une couronne de dagues. C’est l’emblème qu’il s’est choisi. Il murmurait ce poème étrange en la contemplant :



« Je rends vrai le phénix dans l'ardente

Flamme, où en renaissant je me rénove,
Et je prouve la virilité du feu,
Et qu'il est père, et qu'il a descendance.
La froide salamandre, qui dément
la note docte, j'ose défendre,
Quand les incendies, que le bois assoiffé,
habite mon cœur, et sans les sentir... »




Sa cape elle est entièrement et exclusivement tissée de cheveux, dons des nombreux tisseurs que jadis, il avait asservi a sa personne.



En carressant chacun de ces cheveux, il se remémorait :Venuss et Erenis les elfes, Poca la Trollesse mage,… ses doigts soudains sentirent une resistance et le touché de la cape se fit plus rugueux. Il sourit : c’est une partie de la criniere de Boreale, la Taurene Druide…. Que de souvenirs.

Il doit aussi faire le constat suivant : il est devenu un veritable mercenaire. Non pas a la poursuite de richesse ou de renommée non, mais en quete de pouvoir, de puissance et …le temps passant il est devenu irascible et encore plus taciturne. Il est desormais au 60eme cercle et devant lui se dressent déjà de nouvelles aventures et de nouveaux defis en Outreterre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Andréalphus (Prince-Démon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andréalphus (Prince-Démon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alphus (DCD)
» Lilye Andréa Fernandez . Bomba Latina ?
» Bonne fête André Laurendeau
» Bravo André Jaïshon BALAGOUROU !
» Bonne fête André Laurendeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Koubak & Co ® :: La Compagnie KOUBAK ® :: Les Membres-
Sauter vers: