Bienvenue sur le forum de la Compagnie Marchande - Koubak & Co ®
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'attaque sur Siima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sima

avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: L'attaque sur Siima   Lun 15 Sep - 15:58

*Siima était finalement retournée en Pandarie dans le petit village caché de Lào, son ami Pandaren. Plusieurs raisons l’avaient poussé à quitter Azeroth pour quelques jours, mais la principale était que la jeune femme perdait peu à peu toute confiance en ses lames, et ressentait un besoin crucial de s’isoler pour s’entraîner.*


Le soir d’une dure journée de labeur, Siima retournait paisiblement à la maisonnette que Lào lui avait attribuée. Cacahuète et Pistache, ses serpents-nuages, dormaient paisiblement dans un enclos réservé à cet usage, et Foldingue, son petit singe perché dans un arbre, acclama l’arrivée de sa maîtresse en poussant de petits cris excités.
Siima entra dans sa maisonnette et commença à ôter son armure afin de se mettre au lit. Elle retira sa paire de dagues et les plaça sur sa table de chevet afin de les avoir à portée de main. Elle resta un bref instant debout, à la lumière d’une bougie, en souriant niaisement au souvenir de la soirée qu’elle avait passée en compagnie de Shargos quelques jours auparavant.
Mais Foldingue la tira brutalement de sa rêverie en se figeant instantanément sur place, le regard tourné vers un coin de la pièce.
Siima tendit l’oreille en retenant son souffle et entreprit de récupérer ses armes dans un mouvement calme.
Le petit singe se mit brutalement à hurler, comme le font la plupart des animaux affolés, et Siima tourna vivement les talons pour faire face à la source de sa panique.
Un elfe de sang, d’une taille bien plus imposante que celle de la jeune femme, bondit de l’ombre et chargea sur elle. Siima n’eut pas le temps de riposter et fut percutée de plein fouet par son agresseur qui la plaqua violemment contre un mur. L’homme la saisit à la gorge et la fixa d’un regard brillant de folie.
-Bonsoir, petite sœur, dit-il d’une voix rauque.
Siima écarquilla ses yeux en suffoquant lorsqu’elle reconnut son frère aîné.
-Si…Siithal ! réussit-elle à articuler.
Le guerrier lâcha sa prise pour décocher un puissant coup de  poing sur le visage délicat de sa sœur, et la projeta contre un meuble qui décorait la pièce.
Siima sentit le goût du sang se mélanger à sa salive et s’essuya la commissure des lèvres d’un revers de main. Elle se redressa et fuit précipitamment sa maisonnette afin de pouvoir combattre à l’extérieur, où la place ne manquait pas.
Siithal la suivit paisiblement et jeta des regards désabusés sur les alentours. Juste derrière lui, Siima aperçut Foldingue qui s’éclipsait de la maisonnette pour détaler vers le village.
-Ne t’en fais pas, dit Siithal d’une voix amusée. Il te rejoindra dans la mort, si tu y tiens.
La jeune femme serra fermement ses armes et, bien qu’elle sentait la peur anesthésier ses sens, elle était déterminée à affronter son frère.
Juste à côté d’eux, le duo de serpent-nuage s’était recroquevillé dans un coin de l’enclos, effrayé par cette intervention musclée. Siima avait proscrit toute violence au sein de son petit élevage de serpents, c’étaient des animaux de monte et non de combat.
Siithal dégaina une longue épée de son fourreau et s’approcha à grandes foulées de sa sœur. La jeune femme sentit ses jambes trembler, mais la détermination la maintint debout.
L’homme chargea sa sœur avec une vitesse surprenante, à tel point qu’elle n’eut le temps d’esquiver l’attaque. Il la frappa d’un coup de pommeau dans l’estomac et Siima cracha du sang sous la force de l’agression. Siithal écrasa du pied le creux du genou de sa sœur afin de la faire fléchir et saisit férocement sa chevelure pour ne pas qu’elle chute à terre.
Siima ragea de douleur et attrapa vainement le bras de son aîné.
-Alors petite sœur, il paraît que tu as rejoint la compagnie du Prince Marchand Koubak ? Tu penses vraiment que ces gens vont assurer ta protection ?
La jeune elfe se débattit comme un diable sous la poigne solide de son frère et clama avec fierté :
-Je n’ai besoin de PERSONNE pour me protéger !
Siithal éclata d’un rire rauque sans remarquer que sa sœur avait subrepticement glissé une de ses mains jusqu’à sa jambière, là où était dissimulée une petite dague. Elle brandit son arme à l’aveuglette en espérant toucher le bras de son agresseur, et sentit la dague glisser le long du poignet de l’aîné.
Son frère rugit d’un mélange de douleur et de colère tout en relâchant sa prise. Siima se saisit de l’occasion pour fuir, mais le soldat aguerri ne se laissa pas démonter par une si faible attaque.
Il rattrapa la jeune femme sans peine et brandit son épée dans son dos. Siima eu juste le temps de pivoter sur le côté, s’offrant le luxe de protéger son corps grâce à son armure d’épaule.
Elle tituba malgré tout sous le coup puissant de l’homme et roula une nouvelle fois à terre.
Siithal la fixa en arborant un rictus meurtrier et souleva sa longue épée pour l’abattre sur sa sœur.
Mais soudain, alors que le coup promettait d’être fatal, le bô de combat d’un second adversaire vint parer l’arme de métal dans une défense solide, ce qui déséquilibra l’elfe sanguinaire.
Siima reconnut immédiatement  son ami Lào, qui se plaça entre elle et son attaquant en faisant tournoyer son arme.
L’elfe toisa le nouveau venu avec déférence et recula de quelques pas. Il siffla fortement dans la nuit, et des bruits de battements d’ailes se firent rapidement entendre.
Bien qu’il fut conscient que Siithal préparait sa fuite, Lào ne chercha pas à le retenir. Cet homme paraissait particulièrement fort, et il était inutile de mourir ce soir. Siima était en vie, et c’est la seule chose qui comptait.
Un drake couleur ocre vint se poser non loin des combattants et le guerrier elfe l’enfourcha paisiblement, comme si la présence de Lào lui était indifférente.
-Surveille tes arrières petite sœur, dit-il d’une voix forte. La prochaine fois ton panda ne sera pas là pour t’aider.
Lào observa un instant le drake prendre de l’altitude pour enfin disparaître dans la nuit noire.


/HRP
(Si vous avez lu jusqu'à la fin, chapeau bas Very Happy)
(nb. Merci Elouin pour la correction et les conseils <3)
(A NOTER: Attention, en rp seul sont au courant Mohnoï et Lào (pour le moment).)
Revenir en haut Aller en bas
http://olivsima.deviantart.com/
Azuldard

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/05/2012

Feuille de personnage
Caste du Personnage:

MessageSujet: Re: L'attaque sur Siima   Lun 15 Sep - 18:55

/HRP
Très beau texte, et oui on le lit jusqu'au bout même quand la lecture n'est pas sa marotte Wink
Revenir en haut Aller en bas
Sima

avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: L'attaque sur Siima   Lun 15 Sep - 20:15

/HRP
J'n'en attendais pas moins de toi, chef Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://olivsima.deviantart.com/
Azuldard

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/05/2012

Feuille de personnage
Caste du Personnage:

MessageSujet: Re: L'attaque sur Siima   Mar 16 Sep - 13:11

Le gosier sec après une nuit de chasse, Azuldard se rendit à la taverne. Elouin était en compagnie d'un jeune pandaren grassouillet. Le chasseur écouta son récit à propos de l'agression que Siima avait subie. Elouin avait raison, il fallait protéger Siima. Même s'il n'avait aucun sur ses capacités à se défendre seule – surtout après avoir tester sa dextérité à manier les lâmes lors d'entrainements – il valait mieux rester prudent. La protéger oui mais discrétement, sans qu'elle-même pût le soupçonner.

Azuldard caressa la crinière de son fidèle compère Echeyakee et l'emmena dans les Tarides. Assis près du feu, il regardait son lion. Il connaissait sa force et ses pouvoirs et savait que lorsqu'il le voulait, le félin pouvait devenir un adversaire terrible, comme un soir, au joug d'Hiver, où il avait déchiquetter un druide qui avait osé l'attaquer sans même que le chasseur n'eut à décocher une flèche. Azuldard hocha la tête, il allait confier la protection de Siima à son “Chat”, qui comme s'il avait compris sortit ses griffes acérées. Ainsi, elle serait en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Sima

avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: L'attaque sur Siima   Mar 16 Sep - 13:33

/HRP

Ouaaaai j'ai un gros chat comme escorte ! Merci patron !!
Revenir en haut Aller en bas
http://olivsima.deviantart.com/
Maryck
Officier de la Koubak & Co ®
Officier de la Koubak & Co ®
avatar

Messages : 348
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 32
Localisation : Sur les genoux de mon chat ... ou l'inverse.

Feuille de personnage
Caste du Personnage: Chasseur

MessageSujet: Re: L'attaque sur Siima   Lun 22 Sep - 12:44

Lorsqu'il avait vu la main de Siithal sur la gorge de Shargos, Naïlas avait vu rouge. 

La veille, ils avaient rencontré cet homme à Lune d'Argent, il se faisait appeler Thaleï et sa ressemblance avec Siima était frappante. Le vieux paladin avait préféré ne pas intervenir, pour être sûr de son hypothèse, il aurait fallu qu'il pose directement la question à cet individu au demeurant charmant, et à moins de voir une ride de méfiance et de surprise sur ses traits, il n'était pas certain de pouvoir flairer le mensonge. C'était loin d'être sa spécialité, l'âge probablement, et bien que sa Dame Tarànis à qui il vouait une fidélité à toute épreuve passe son temps à le mener en bateau, il était loin d'être rôdé.

Siima avait confirmé elle-même ses soupçons le lendemain. Et il avait bien failli être en retard pour sauver son précieux apprenti.

Naïlas sauta de son cheval en plein course pour poser un bouclier de lumière sur Shargos, repoussant en arrière son agresseur. Il était vieux certes, mais loin d'être rouillé. Shargos avait l'air sonné, il était sorti sans arme et sans armure, mais son maître ne prit pas le temps de le sermonner pour son inconscience, il avait dégainé son épée et tenait Siithal en joue. Sa colère grondait en lui, dirigée vers cet homme qui les avait trompés et avait tenté de tuer son apprenti, mais surtout contre lui-même. Compter sur la chance pour protéger ceux qu'il aimait était encore plus impardonnable que de sortir sans protection.
-Prends ton arme, Siithal, et répond de ton geste! Tonna le vieux paladin.
Il était bien conscient que désormais Shargos connaîtrait la vérité, Siima n'avait probablement pas eu le temps ou le courage de lui parler de l'agression qu'elle avait subie de son frère, et lui, son propre maître, avait gardé le silence.
Siithal s'était redressé, un sourire mauvais aux lèvres et l'air sûr de lui. Il avait dégainé son arme pour répondre à la provocation de Naïlas. Un terrain connu, celui du combat, plus de cachotteries, de ronds de jambes ou de protocole. L'épée de lumière avait frappé, une seule fois, fauchant l'assaut de Siithal. Il avait une expérience certaine, peu de faille dans sa garde et la main assurée, mais le paladin n'en était pas à sa première passe d'arme et sa fureur n'avait laissé aucune place à la compassion ou à la clémence. 

Pourtant, l'homme avait ri. Blessé et gisant au sol, il avait ri, il s'était moqué de Shargos qui n'avait aucune idée de ce qui se passait, un imbécile heureux, parfait pour son idiote de sœur. Et avant que Naïlas ne puisse terminer ce qu'il avait commencé, l'épée de Siithal avait volé droit sur Shargos pour s'enfoncer profondément dans ses entrailles. Du rouge dansant devant ses yeux, Naïlas ne voyant désormais plus que du blanc. Un grand blanc vide et silencieux.
Il n'avait pas été assez rapide finalement.
Il n'avait pas pu sauver son étoile, Capricya, cette femme qu'il aimait plus que sa vie et qui était morte loin de lui. Et quelques lunes après seulement, il allait perdre son unique apprenti juste devant ses yeux.
-Shargos! Hurla-t-il, lâchant son épée pour se précipiter sur le jeune elfe de sang.
Siithal n'existait plus, il n'y avait plus que ce sang qui coulait inexorablement de la plaie et remontait dans la bouche de Shargos, dénaturant le sourire rassurant qu'il s'efforçait d'adresser à son maître. Naïlas n'avait jamais été très doué pour utiliser la lumière en tant que soin médical, il avait des notions, comme tous les paladins et chevaliers de sang, mais c'était loin d'être miraculeux. Il plaqua sa main sur le ventre de Shargos pour y envoyer une vague de lumière qui contiendrait le sang tandis qu'il faisait glisser la lame entre son pouce et son index avec autant de précaution de possible. Il ne s'arrêta que pour envoyer une charge aveuglante de lumière sur Siithal pour qu'il cesse enfin de cracher son venin. Une fois l'épée ensanglantée sur le sol, Naïlas s'efforça de refermer la plaie. Shargos était pâle, il avait perdu beaucoup de sang mais il était jeune et vigoureux, il vivrait s'il recevait des soins plus efficaces rapidement.

Cette fois c'en était trop. Siithal devait être mis hors d'état de nuire.
-Au nom de ma Dame, Alaherenne Su'en Refletd'Or, matriarche de la glorieuse Maison Refletd'Or, tu va être jugé pour tes crimes, Siithal, déclara le vieux paladin après avoir récupéré son épée.
-Allez, vas y, frappe! Tue-moi, espèce d'incapable! cracha l'homme au sol, encore abruti par la charge lumineuse.
...Tu dois contrôler tes émotions, jeune novice, garder ton sang froid en toute circonstance car bien souvent, tu seras le dernier bouclier entre la population et le chaos, et la colère est mauvaise conseillère...
...Vous autres paladins n'êtes que des automates stupides, des machines incapables d'éprouver des sentiments!...
...Une vraie justice à Lune d'Argent? Laisse-moi rire! L'Ordre est corrompu jusqu'à la moelle, le seul moyen qu'il nous reste, c'est de rendre la justice par nous-même, j'ai cessé de croire qu'une bande de lumineux orgueilleux et lâches pouvaient vraiment faire la différence...
Non, il ne pouvait faire justice de cette façon. Même s'il était détaché de l'Ordre, il devait continuer à croire en la justice de Lune d'Argent, il ne pouvant s'abandonner à la colère et au chaos.
... La Lumière? C'est ce truc qui soigne et qui brille de partout? Qui dit que ceux qui l'utilisent ne doivent pas boire, ni fumer, ni coucher avec n'importe qui? *rire*Que tout doit être fait avec compassion, compréhension, honneur et je ne sais plus tout quoi?
Il ne frapperait pas un homme à terre.

-Je te condamne à te présenter devant la justice de Lune d'Argent et d'attendre ton jugement dans les geôles de l'Ordre, déclara Naïlas d'une voix impérieuse.
Siithal releva la tête d'un air surpris. Il protesta, provoquant encore le vieux paladin pour qu'il termine ce qu'il avait commencé, sans parvenir à changer sa décision.

Lorsque Naïlas sortit de la prison où Siithal était désormais retenu, il sut qu'il avait fait le bon choix. Cette fois-ci au moins. Il ne lui restait qu'à accepter le fait que Shargos ne lui pardonnerait peut-être pas de l'avoir trahi, et même s'il le faisait, quelque chose s'était brisé ce jour là entre eux deux.

_________________
Tarànis Su'en Refletd'Or, officier spécial champ de bataille, meilleure truffe et gratte-papier depuis l'invention du fil à couper le beurre.
Maryck Sombreau, chef cuisinier et maître du cookie de la compagnie à vot' service!
Smilacis Su'en Refletd'Or, chevalier mort avec araignée au plafond.
Mischa Criquicroque, servante de grRRrrand et terrRRRrrible Dieu Machine.

Naïlas Aubeclaire, serviteur de la Lumière (avec un grand L).
Nadechiko Oeil-d'Oni, mes poings dans ton côté corrompu.
Revenir en haut Aller en bas
Sima

avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: L'attaque sur Siima   Lun 22 Sep - 13:29

/HRP
Argh, c'est la faute à Siima si ce p'tit truc c'était brisé entre eux deux... Beh, j'me sens toute chose maintenant Sad

Mais sinoon AAAH c'est trop fidèle à ce qu'il s'est passé, merciiiiiii !!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://olivsima.deviantart.com/
Azuldard

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/05/2012

Feuille de personnage
Caste du Personnage:

MessageSujet: Re: L'attaque sur Siima   Mar 23 Sep - 7:10

Le vieux chasseur écoutait s'efforçant de rester impassible mais il avait du mal à retenir une larme en songeant que le bonheur de Siima et Shargos eut pu se terminer brutalement.

La prison ? Azuldard restait dubitatif, il aurait été plus rassuré de savoir Siithal enrôlé sur une ligne de front où ses seules préoccupations auraient été de sauver ses fesses et de dormir pendant les quelques instants de répit que les batailles pouvaient laisser. Croupir dans une geôle n'allait-il pas inciter ce fou à méditer sur sa vengeance et préparer un plan de représailles ? Les murs de la prison de Lune d'Argent lui semblait aussi facile à éventrer qu'une toile de maison Taurène.

Azuldard restait songeur. Les guerriers, entre eux, nouent parfois des amitiés plus forte que la raison et la sagesse. Si la nouvelle de la captivité de Siithal se répandait, il craignait qu'un acolyte pût le secourir. Le chasseur hôcha la tête, il trouvait les paladins toujours trop confiants, mais, pour l'heure, il préféra chasser ses craintes et se fier à l'optimisme du sage Naïlas.
Revenir en haut Aller en bas
Elouin

avatar

Messages : 352
Date d'inscription : 03/02/2014
Age : 32

Feuille de personnage
Caste du Personnage:

MessageSujet: Re: L'attaque sur Siima   Mar 23 Sep - 11:29

// HRP

Super Azuldard ! Very Happy
Décidément Siima ton histoire donne envie d'écrire des lignes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sima

avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: L'attaque sur Siima   Mar 23 Sep - 14:02

/HRP
Mais allez-y, allez-y !  Ca fait plaisir justement que ça vous inspire, et qu'on puisse meubler le RP de m'a p'tite Siima, merci les p'tits loups Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://olivsima.deviantart.com/
Azuldard

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 16/05/2012

Feuille de personnage
Caste du Personnage:

MessageSujet: Re: L'attaque sur Siima   Jeu 25 Sep - 14:00

//HRP : Voilà Siima, j'espère que cela te plaira.


Apimo n'en croyait pas ses oreilles, Siithal en prison! Bien qu'il eut entendu beaucoup de mal au sujet de son comparse guerrier, Apimo se demandait s'il ne devait pas le secourir. Un acte qui pourrait le rendre paria de la horde. La horde? A ses yeux les orcs n'étaient qu'une force d'occupation dans sa chère Fossoyeuse, dont la trahison de Varimatras ne justifiait pas la présence. Il réfléchit. Il n'était ni prêtre, ni démoniste, personne ne soucierait de lui s'il allait consulter les vieux grimoires des apoticaires. Il trouverait bien une recette pour concocter un brouillard dont les émanations rendraient les gardes inoffensifs et ainsi se déjouer d'eux.

“- Alors l'elfe, content de voir un mort-vivant pour une fois ?, dit Apimo après avoir atteint la cellule où était enfermé Siithal, bouge tes oreilles et enfile ça”.

“- Une belle armure et des armes forgées de ma main! Gageons que ton évasion deviendra au sein de la horde plus célèbre que celle d'un certain fort, ajouta-t-il en souriant pendant que le guerrier s'équipait.

“-Tiens, bois-ça, c'est une potion d’invisibilité. Ses effets s'estompent rapidement, mais cela sera suffisant pour nous échapper de Lune d'Argent et atteindre les Terres Fantômes où nous serons plus en sécurité.

Apimo rit aux éclats en voyant l'elfe grimacer et avoir un haut-le-coeur.

“C'est vrai que ce breuvage a un arrière goût quelque peu... désagréable. Bon il s'estompe aussi, c'est un peu plus long que l'effet d'invisibilté mais rassure-toi dans trois mois tu retrouveras toute la saveur des aliments. Allez hop; ne tardons pas, y'a deux cannaçons qui nous attendent dehors. N'oublie pas que la potion n'atténue pas les bruits, surtout ceux de mes os qui s'entrechoquent, alors prudence hein !”

Siithal enfourcha un cheval squelettique. Apimo était trop heureux de le suivre, pour une fois qu'il ne se perdrait pas dans le dédale de rues de cette satanée capitale. Une fois arrivés aux Terres Fantômes, ils pourraient peut-être prendre la route pour aller se cacher à Stratholme ou un endroit plus accueillant, enfin là-bas ils aviseraient.

Mais maintenant que Siithal était en liberté, Siima et Shargos étaient en DANGER !

Azuldard se réveilla en sursaut, le front en sueur, les mains mouattes. Il se frotta les yeux, l'image de Siithal et Apimo brouillait encore son esprit. Quel horrible cauchemar ! Quoiqu'un peu rassuré, il n'était pas tranquille et voulait en avoir le cœur net. Se rendre à Lune d'Argent, non, il ne connaissait pas la prison. Le mieux était d'attendre le lendemain matin et d'aller voir Naïlas, en attendant rien de mieux qu'une petite chasse nocturne.
Revenir en haut Aller en bas
Sima

avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: L'attaque sur Siima   Jeu 25 Sep - 14:34

/HRP
M'avez fait peur chef ! xD
Très sympa le texte !!
Revenir en haut Aller en bas
http://olivsima.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'attaque sur Siima   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'attaque sur Siima
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [talent] charge / attaque chargée / focus
» Chiens d' attaque de Nécromunda
» Hautebrande: Cérémonie des Sombrecoeurs ; Attaque du moulin
» [Event Jdr JcJ] L'Attaque du Donjon de Hurlevent !
» TonTon Symca Passe à l'attaque !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Koubak & Co ® :: Le Repaire [RP] :: L'Auberge-
Sauter vers: